DANGER !!!

! mad mad mad !

R.I.S 2019 / 2020
J'ADHERE AU SNUDI FO 59
Visites

 60410 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Calendrier
..............................!!! A LA UNE !!!......................

RETRAITES_FLAMBEAU_lILLE_23012020.JPGSNUDI_FO__logoRVB.jpg



Grèves et Manifestations,

ça continue !

Jeudi 20 Février 14h30 Porte de Paris à Lille

Ce gouvernement doute ! Notre ministre ment !

Il prétend nous imposer une revalorisation...

(à l'image de son école de la confiance).

Blanquer ouvre un large bec,

laisse tomber sa proie.

Le Snudi FO 59 s'en saisit, et dit :

"Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute."
d'après Jean de la FOntaine

Ridicule et méprisant !à lire ici

RETRAIT de la REFORME DES RETRAITES


à REGARDER  ICI :

La manipulation du gouvernement pour nous faire arrêter la grève !

Contre réforme des retraites :

Sévère critique du Conseil d'état à lire ici

Fonctionnaires : Vers une baisse historique du pouvoir d’achat des pensions.

Le moins que l’on puisse dire c’est que cette réforme des retraites systémique et paramétrique est de plus en plus contestée tant l’analyse qui en est faite lève des « loups » !

  • Le Conseil d’Etat a annoncé le 24 janvier que le gouvernement ne lui a pas donné le temps nécessaire pour garantir « la sécurité juridique » de son examen du projet de réforme des retraites pour lequel les projections financières sont « lacunaires ».
De plus, le choix de recourir à 29 ordonnances, y compris « pour la définition d’éléments structurants du nouveau système de retraite », est aussi vertement critiqué. Il « fait perdre la visibilité d’ensemble qui est nécessaire à l’appréciation des conséquences de la réforme et, partant, de sa constitutionnalité et de sa conventionnalité », estime le Conseil d’État, qui souhaite aussi voir disparaître du texte la promesse de revalorisations des enseignants et des chercheurs par des lois de programmation. Car « sauf à être regardées, par leur imprécision, comme dépourvues de toute valeur normative, ces dispositions constituent une injonction au gouvernement de déposer un projet de loi et sont ainsi contraires à la Constitution ».

 Les 10 milliards annoncés par le gouvernement pour revaloriser les enseignants d’ici 2037 pour « garantir » leur pension pose un problème de CONSTITUTIONNALITE, cela veut tout dire !

En clair, le gouvernement veut que nous lui signions un chèque en blanc…

Ajustements, révisions à la baisse sur la valeur du point et à la hausse pour l’âge de départ

sans contestation possible puisque la loi l’autorise, … Voilà en résumé ce que ce projet contient !

  • Pour les fonctionnaires

Le gel du point d’indice sur la période 2010-2022 va se répercuter mécaniquement sur les futures pensions ! (x + 0 = x)

(Augmentation de 0.6 % en 2016 et 0.6 % en 2017 pour être exact mais c’est tellement insignifiant que cela ne changera pas grand-chose au calcul !)

  • Pour les enseignants du primaire

Leur salaire inférieur à celui des autres cadres de la Fonction Publique (plus de 25 % de différence), la quasi absence de primes pour la majorité des Professeurs des Ecoles et le gel du point d’indice sur les 12 dernières années entraînent de facto une baisse des pensions !

La revalorisation annoncée ne peut s’opérer (inconstitutionnalité)et seuls 500 millions seront débloqués en 2021 ! 

Les 10 milliards "promis" sur 15 ans ne s'appliquant pas et le calcul des pensions se faisant sur l'ensemble

de la carrière et non plus sur les 6 derniers mois, la baisse sans précédent des pensions appliquées aux enseignants du 1er degré est incontestable et majeure.

  • Pour les femmes qui représentent 85 % dans le primaire :

- Le salaire moyen des femmes est inférieur de 11 % à celui des hommes dans le premier degré et de 8% dans le second.

"Quels que soient le corps et le secteur, les hommes enseignent davantage à temps plein et sont plus avancés dans leur carrière".

- Dans le nouveau système, les trimestres disparaissant, l’âge d’équilibre pouvant augmenter, il n’est pas garanti du tout qu’elles pourront partir à 64 ans sans décote

comme claironné au départ, en haut lieu !

- Les 5 % octroyés pour la naissance de chaque enfant (au lieu de 4 trimestres actuellement dans la Fonction Publique et 8 trimestres dans le privé) correspondent

exactement à une année de décote aujourd’hui !

- Actuellement les trimestres ajoutés pour les enfants permettent de bénéficier de sa pension sans décote si à 62 ans (âge légal) le nombre de trimestres demandé est atteint.

- Demain, 5% seront donnés par enfant si l’âge d’équilibre est atteint (64, 65, 66 ou 67 ans selon l’évolution du curseur même si l’âge légal reste à 62 ou 63 ans)

sinon la décote appliquée de 5% (actuellement) avant l’âge pivot annulera purement et simplement ce « bonus » !

- Comme indiqué dans un précédent article les 5 % peuvent être accordés au père ou à la mère sachant que c’est souvent l’homme qui a le meilleur salaire

et qu’il est plus judicieux que ce soit lui qui en bénéficie pour une meilleure pension !!!

Qu’en sera-t-il en cas de séparation ?

Les femmes sont loin d’être les grandes gagnantes de ce nouveau système !  Pire, elles en font plus que jamais les frais…

  • Une étude d’impact sur la réforme parue également vendredi 24 janvier accuse le gouvernement de calculs malhonnêtes
         car ils intègrent l’âge d’équilibre de 65 ans dès 2027 (voire plus après) pour calculer les pensions des futures générations. Mais le loup est dans les détails !
Dans cette étude, les futures pensions de toutes les générations sont calculées à partir de l’âge d’équilibre de ceux nés en 75. C’est-à-dire 65 ans.
Alors que la réforme prévoit justement que l’âge à atteindre pour ne pas subir de malus augmente progressivement, d’un mois par génération, jusqu’à atteindre 67 ans
pour ceux nés à partir de 1999.
MAIS pour ses cas-types, le gouvernement opère un trucage :
il applique un faux âge d’équilibre (65 ans) à tous les profils, nés en 1980, 1990 ou... 2003.
  • Le communiqué de presse de Force Ouvrière de vendredi 24 janvier relate cette étude d’impact et livre sa première réaction (cf. pièce jointe). Voir également le communiqué FNEC FO.
  • Des mobilisations massives ont eu lieu depuis le 5 décembre pour que cette réforme des retraites soit retirée.
  • Une majorité de Français est également favorable à l’abandon de ce projet, le Conseil d’Etat donne raison aux contestataires et pourtant le gouvernement reste sourd !

Le SNUDI FO reste mobilisé mais un syndicat n’est une force d’opposition que si ceux qu’ils défend (syndiqués ou non) s’impliquent !

Une nouvelle manifestation se tiendra le 29 janvier, la veille de la conférence de financement annoncée par Édouard Philippe"

Le 24 janvier : Le gouvernement a présenté sa contre-réforme en conseil des ministres : nouvelle journée de grève et de manifestation interprofessionnelle.


+ 550 millions d'€ pour 2021 à lire ici

Le Ministre Blanquer prend les enseignants pour des truffes et des pigeons !!


enlightenedPROFITEZ-EN POUR VOUS INFORMER, PARTICIPEZ à UNE R.I.S. !!!cool

*Lille, Mardi 28 janvier 2020, Bourse du Travail, 254 Boulevard de l'Usine 3ème étage dès 17h00

*Lille, Mercredi 29 janvier 2020 dès 9h00, Bourse du Travail, 254 Boulevard de l'Usine 3ème étage

*Dunkerque, Jeudi 30 janvier 2020, dès 17h30, école Jules Verne à Saint Pol-sur-Mer

*Le Quesnoy, Mardi 4 février 2020, école du Centre à partir de 17h00

*Bavay, Mardi 11 février 2020, école de l'Atrium dès 17h30

Pour y participer, + d'INFOS ici


RETRAITES SOUTENIR et AMPLIFIER la GREVE

Rejoignez-nous, il est important de montrer notre détermination au gouvernement !!!

Les 9, 10 et 11 janvier les mobilisations ont été d’une grande force.

Ce samedi 11 janvier elles ont pris de l’ampleur avec un caractère interprofessionnel et transgénérationnel marqué. Ces journées marquent une étape importante dans la mobilisation par la grève lancée depuis le 5 décembre.

Cela montre la détermination et le refus de ce projet absurde de régime unique de retraites par points par une majorité de la population, malgré toutes les tentatives et manipulations du gouvernement.

Les organisations syndicales CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, MNL, UNEF et UNL appellent l’ensemble du monde du travail et la jeunesse à poursuivre et renforcer la grève y compris reconductible là où les salarié-es le décident.

MODèLE DE LETTRE INTENTION DE FAIRE GRèVE, cliquez ici.....

COMMENT PROCéDER ? MODE D'EMPLOI, cliquez là...


Le hold-up qu’entend organiser le gouvernement
Nous le répétons, le véritable but de ce gouvernement est de permettre aux assurances privées et aux fonds de pension de mettre la main sur l'argent de nos retraites. [...] Il est maintenant connu de tous que la fin du calcul des pensions sur la base de la rémunération des 6 derniers mois aboutirait à des pertes de centaines d’euros de pension par mois.
Une seconde arnaque, moins mise au jour, nous est donnée par le rapport Delevoye. Ce dernier indique que la part employeur de l’État dans le régime universel de retraite serait de 16,872 % du salaire brut des actifs. Or actuellement, en application du Code des pensions, les ministères employeurs contribuent au versement des pensions de retraite à hauteur de 74,28 %.
Pour faire suite au succès du 5 décembre (20 000 manifestants environ sur Lille), une autre action s'est déroulée le Mardi 10 décembre, puis le 17 décembre 2019. D'autres se profilent en janvier  2020...
RETRAITES SOUTENIR et AMPLIFIER la GREVE
MOBILISATION ce JEUDI 9 JANVIER 2020
MANIFESTATION REGIONALE
14H30 PORTE de PARIS à LILLE
et aussi
ce SAMEDI 11 JANVIER
14H30 PORTE de PARIS à LILLE
à venir
MARDI 14 JANVIER MERCREDI 15 ,

MANIFESTATION à LILLE ce JEUDI 16 JANVIER 2020

14H30 PORTE DE PARIS

MODèLE DE LETTRE INTENTION DE FAIRE GRèVE, cliquez ici.....
 
Rejoignez-nous, il est important de montrer notre détermination au gouvernement !!!
5_12_2019_contre_reeforme_macron_delevoye_retraites_20_000_manifestants_Lille.jpgCi-contre, jeudi 5 décembre à Lille...
COMMUNIQUé du SECRéTAIRE GéNéRAL DU SNUDI FO 59 :
ENSEMBLE, MOBILISONS-NOUS !
ENSEMBLE, MOBILISONS
TOUT AUTOUR DE NOUS !
UNIS,
REFUSONS CETTE REFORME INJUSTE POUR TOUS
du BB au PP !
Nous devons maintenir le rapport de force qui est en train de se mettre en place
à travers tout le pays.
De nombreux départements ont déjà acté la grève reconductible et de nombreuses écoles sont restées fermées le 5, le 6, le 9, le 10...
Préserver notre planète est un combat quotidien qui touche chacun d'entre nous.
Préserver notre système social est une nécessité !Nous devons bien cela à nos enfants !!!
Bertrand Leleu
Secrétaire Départemental du SNUDI Nord FO

Syndicat de la FNEC-FP FO           

Fédération Nationale de l’Éducation et de la Culture
FO1er syndicat de la fonction publique d’État

_copie-0_FO-black-thursday-v2.jpg


MOUVEMENT INTER-DEPARTEMENTAL,

Mardi 19 novembre 2019 à 12h, c'est l'ouverture des inscriptions au mouvement inter-départemental dans l'application SIAM.

Vous avez jusqu'au lundi 9 décembre à 12h pour saisir vos vœux (1 à 6 départements).

Pour vous aider dans cette démarche, le SNUDI FO 59 met à votre disposition :

- La note de service (n°2019-163 du 13/11/2019) sur la mobilité des personnels enseignants du 1er degré - rentrée scolaire 2020, ...cliquez ici...

- Un document d'informations du SNUDI FO synthétisant cette note de service, ...cliquez ici...

- Un bordereau pour les pièces justificatives à fournir. ...cliquez ici...

N'hésitez pas à faire appel à nous pour les aides et informations complémentaires en contactant notre délégué en charge du mouvement au 06-18-45-77-93.


SNUDI . NORD

Syndicat du Nord Unifié des Directeurs, Instituteurs

et professeurs des écoles de l’enseignement public

Force Ouvrière

MOTION de l’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du SNUDI NORD FO

L’Assemblée Générale du SNUDI FO 59, réunie le 12 novembre 2019 à Maubeuge, rejoint l’appel du 18ème Congrès de la FNEC-FP FO et exige à l’unanimité :

  • Le retrait du projet Macron / Delevoye de régime universel par points.

  • Le maintien des 42 régimes dont le Code des pensions civiles et militaires.

  • L’abandon de la loi de transformation de la Fonction Publique et des contre-réformes.

Le SNUDI-NORD FO appelle l’ensemble de ses adhérents et de ses sympathisants à participer au mouvement de grève et à manifester à partir du jeudi 5 décembre.


Jusqu’à 40 % de pension en moins !

LE PROJET MACRON – DELEVOYE CONTRE LES RETRAITES EST INSUPPORTABLE !

IL DOIT DISPARAITRE .

Préparons la grève à compter du 5 décembre

à lire ici...................


SUICIDES DANS L'EDUCATION NATIONALE - SNUDI FO reçu au ministère le 6 novembre :

à lire ici


Le SNUDI-FO reçu au ministère ce 22 octobre sur la question de la direction d'école.

De qui se moque-t-il ? à lire ici

Malgré nos alertes, depuis des années, la maltraitance institutionnelle n’a cessé de se développer : paperasserie et saisies informatiques à n’en plus finir, réunionnite, évaluationnite, augmentation des effectifs, immixtion des élus politiques dictant en particulier les rythmes scolaires, absence de médecine du travail et de médecine scolaire, manque criant d’enseignants spécialisés et de titulaires remplaçants, suppression de toutes les aides administratives à la Direction d’école, réformes du collège et du lycée, et face à la calomnie et aux agressions, c’est la politique du « pas de vague » voire de la mise au banc des accusés par la hiérarchie au lieu de la protection des personnels… 

et pour ceux qui s’arrêtent, épuisés,

le jour de carence les sanctionne d’un retrait de salaire !   


La réaction du ministre de l’Education nationale au décès de Christine Renon, un tweet 5 jours plus tard, est à l’aune de la maltraitance institutionnelle.

Pire, utilisant de manière honteuse le suicide de notre collègue, à travers le projet de loi préparé par la députée Cécile Rilhac, le ministre entend regrouper les écoles, les transformer en Etablissements Publics d’Enseignement Primaire (EPEP). Il veut mettre en place un statut de directeur supérieur hiérarchique, c'est-à-dire nous resservir les établissements publics des savoirs fondamentaux (EPSF) de la loi sur l’Ecole de la confiance qu’il avait dû retirer face la mobilisation des enseignants !

Transformer les écoles en EPEP et mettre en place un statut de directeur supérieur hiérarchique aurait pour effet immédiat de réduire de manière drastique le nombre de directeurs d’école et ne ferait que les exposer davantage en les transformant en personnels chargés de faire passer les contre réformes !           


En CHSCT, CSTD et CDEN, Force Ouvrière n’a cessé d’alerter sur la dégradation des conditions de travail des personnels et des directeurs en particulier.         

!!! Ce n’est pas un comité de suivi pour un statut de directeur qui répond aux revendications des personnels !!!

Le SNUDI-NORD FO REVENDIQUE :

►l’augmentation des quotités de décharges de direction, pas une école sans décharge ;     
►l’amélioration en points d’indice de la rémunération des directeurs ;    
►la mise en place d’une aide administrative à temps complet, dans le cadre d’un emploi statutaire de fonctionnaire dans toutes les écoles ;   
►le rétablissement d’un calendrier national avec retour de la semaine de 4 jours sur 36 semaines dans toutes les communes ;      
►l’arrêt des APC et des évaluations inutiles et chronophages imposées par le ministère ;
►l’arrêt des injonctions autoritaires niant le professionnalisme des enseignants et remettant en cause leur liberté pédagogique ;
►la suppression des tâches transférées sur les écoles (PPMS, AFFELNET, etc.) ;
►la restauration de l’enseignement spécialisé (RASED, classes et structures spécialisés) pour répondre réellement aux besoins des élèves en grande difficulté scolaire et en situation de handicap ;          
►la protection inconditionnelle des enseignants par la hiérarchie ;         
►le développement d’une réelle médecine préventive pour les personnels et d’une réelle médecine scolaire pour les élèves.


Le ministre utilise le suicide de Christine Renon pour imposer les EPEP et le statut de directeur : honteux et inacceptable ! .......à lire ici ...............

Décès dramatique de notre collègue Christine Renon : consternation et colère !

Depuis le mois de mai, dans un quasi-silence politique et médiatique, ce sont 3 collègues du premier degré qui ont mis fin à leurs jours.

Jean Willot (Val d'Oise), injustement accusé d'avoir malmené un élève (l'enquête le lavera de tout soupçon) et qui n'avait alors obtenu aucun soutien de sa hiérarchie, puisque son IEN n'avait « pas le temps de le recevoir ».(sic)

Jean-Pascal Vernet (Hautes-Alpes) qui s'est suicidé en mai, recevant l'annonce de sa suspension «à titre conservatoire» - et pour qui son Inspection Académique reconnaîtra une erreur de « copié/collé » concernant une mise en examen qui n'existait pas.

Les suicides se multiplient, le ministère se refuse toujours d’en publier la liste pour en taire l’ampleur et tenter de camoufler la responsabilité de l’Institution. 
 

Christine Renon (Seine Saint-Denis), directrice exténuée dont chacun a pu lire la lettre déchirante.

Le SNUDI-FO 59 s'associe pleinement à la douleur de la famille et des collègues de Mme Renon.

Lire le courrier de Christine sur le site du SNUDI-FO 93

Analyse : Dans son dernier courrier, Christine nous fait part de son épuisement qu'elle attribue en grande partie à la réforme des rythmes scolaires encore appliquée à Pantin,ainsi qu'aux relations conflictuelles avec entre-autre avec la municipalité. En substance, elle incrimine les différentes réformes chronophages, inutiles, inhumaines,.. que subissent l'ensemble des directeurs-trices et leurs collègues adjoints-tes. Faut-il vous rappeler quels syndicats enseignants ont plébiscité et ratifié ces réformes - PPCR - PEdT - Rythmes scolaires, ...?

Lire ici le communiqué de la FNEC-FP-FO : combien faudra-t-il de morts ?

!!!!  Le SNUDI-FO avait déjà alerté  !!!! (Re)découvrez le 4 pages "spécial Direction d'école" d'avril 2018

voir aussi (mars 2017)


 

enlightenedPOUR CONNAITRE et DEFENDRE MES DROITS,

Vite  !!!  La Colère  monte...- Le torchon brûle !!!

Collègues directeurs-trices, PE, instits, Aesh, ...

!!! INFORMEZ-VOUS, PARTICIPEZ à UNE RIS !!! yes

Prochaines RIS - en novembre - à Lille, Maubeuge et St-Pol-sur-Mer...à lire ici...ou là...

 enlightenedenlightenedVous avez droit à 9 heures d'informations syndicales par an. Nul besoin d'être syndiqué!

RIS (Réunion d'Informations Syndicales) - VOIR MENU A GAUCHE DE CETTE PAGE D'ACCUEIL ou Cliquez ICI

Une RIS vous offre la possibilité d'avoir des conseils, des informations, de rencontrer un délégué syndical à l'écoute de n'importe quelle situation et de vous exprimer.

Une RIS nous permet d'être à votre écoute et de répondre au mieux à vos sollicitations.

Une réunion d'information syndicale ne signifie pas "faire des heures en plus", elles sont déduites des 108h. 


RETRAITES : ABANDON DU PLAN MACRON-DELEVOYE !

Maintien des 42 régimes !

Jusqu'à 42% de pension en moins ! INACCEPTABLE !

NON à la retraite par points !

Maintien du code des pensions et des 42 régimes existants !

Manifestation FO du 21 septembre 2019 à Paris..